Quelles sont les procédures à suivre pour ouvrir un compte bancaire ?

Pour pouvoir ouvrir un compte bancaire, il faut au moins être âgé de 16 ans. Jusqu’à 18 ans, le futur titulaire doit se munir d’un accord de son représentant légal (titulaire ou parent) et être accompagné par celui-ci au moment de l’ouverture du compte. Dans le cas où le compte serait à découvert, le représentant sera son garant pour le remboursement de ses dettes. Le futur titulaire du compte doit en outre présenter une pièce d’identité, un certificat de résidence ainsi qu’un montant minimum à déposer. L’ouverture du compte peut se faire dans n’importe quelle banque, du moment que les documents requis sont complets. Toutefois, la banque est en plein droit de contester la requête d’ouverture de compte sans avoir à se justifier.

 

Que faire si l’on souhaite clôturer son compte bancaire ?

Fermer un compte bancaire se fait par décision du titulaire ou l’établissement bancaire. Pour ce faire, le titulaire devra faire parvenir à la banque une demande manuscrite. Depuis le 1er janvier 2005, la fermeture d’un compte courant est gratuite, et sans justifications de la raison. Avant de procéder à la clôture du compte, prévoyez une somme au compte à titre de règlement des opérations en cours et stoppez les virements permanents et les autorisations de prélèvements. Si le compte clôturé est débiteur, il vous appartient de restituer la somme due avant de le fermer. Sachez que la banque peut à n’importe quel moment fermer un compte, avec un préavis. Dans le cas où le compte a été inactif en 10 ans, cela peut être considéré comme un prétexte de fermeture. Le compte est automatiquement fermé en cas de décès du titulaire.

 

En cas de faillite de la banque, l’argent du compte est-il sécurisé ?

Déposer de l’argent dans un compte bancaire équivaut à le mettre en lieu sûr. Cette sécurité est garantie par l’existence d’un fonds de garantie des dépôts qui rassure les détenteurs de comptes en cas de faillite de la banque. Dans toutes les banques de France, le capital est couvert à hauteur de 100 000 € par personne et par établissement.

Add Comment

Required fields are marked *. Your email address will not be published.

Anti-Spam Quiz: